31 octobre 2011

Les Jours des Morts (2)


Il y a un an,François Farret étant maire et Bernard Lochet curé de la paroisse, la municipalité, symboliquement le Jours des Morts, profanait le Calvaire-Ossuaire de Romagnat !
La Honte est depuis attachée à eux… l'accident mortel de vendredi dernier pour lequel la responsabilité de la municipalité ne peut-être totalement dégagée, en cette période anniversaire, entre en résonance avec cette faute initiale .
On pourrait presque parler de Malédiction, pas dans le registre de la pensée magique, mais dans le sens de la conséquence inévitable de la chose mal dite, mal pensée, mal faite… pareillement : fatalité !

Les Jours des Morts (1)

Le Cœur de Ville : Première victime le vendredi 29 Octobre 2011 !

25 octobre 2011

Une pressée de pomme " tournante .










UNE PRESSÉE TOURNANTE …
Après les journées du Patrimoine, la Pressée de pommes est traditionnellement le
deuxième rendez-vous de rentrée proposé par « Romagnat-Patrimoine » aux Fours
à Chaux .
En cet automne l’association innove et invente la pressée tournante, en référence à
la Saint-Vincent tournante bourguignonne...
Ainsi, désormais chaque année la « fabrication » du jus de pomme devrait se
dérouler dans un endroit différent du territoire communal.
Le samedi 5 novembre la pressée débutera dès dix heures aux abords de la » tonne
de Chazelles », lieu emblématique de résistance culturelle, pour la restauration de
laquelle l'association « Romagnat-Patrimoine » s’est beaucoup engagée, à côté des
propriétaires. (balisage à partir du cimetière) Désormais sentinelle avancée sur l'itinéraire la tonne veille paisiblement sur la Via Arverna, chemin de Saint Jacques de Compostelle au départ de Clermont-Ferrand .
La journée est ouverte à tous ceux qui on le souhait de passer un agréable moment,
d’apporter leur soutien à l’association, que l’on vienne pour acheter du jus pomme
frais, emporté dans les bouteilles que chacun aura pris soin d’apporter, que l’on
arrive avec sa récolte, à presser sur le site, ou simplement pour déguster ce nectar
frais pressé, à la buvette .
Durant l’après-midi des amis musiciens rendront visite au «chantier » et ne
manqueront pas d’en pousser quelques unes !
« Colportage - les arts du chemin » s’associera à la manifestation et proposera une
balade matinale ( 9 h ) au départ de Chazelles, direction le moulin de la Tranchère à
Ceyrat , et retour à la tonne vers midi pour déguster la première pressée, ou un verre
de vin d’Auvergne.
Les organisateurs ont en effet l’intention de rendre hommage aux vignerons
auvergnats qui ont obtenu à partir de la récolte de cette année l’appellation AOP.
On trouvera des renseignements pratiques sur les blogs : « Parole-libre », « le petit
rapporteur » ou en téléphonant au : 0473626655 .
D’autres dates à venir :
-24 au 29 Octobre : Murat(15) Conques(12) vers la Via-Podensis par le chemin
clunisien
-3 Décembre : au comptoir compostellan conférence « Compostelle aller-retour »
avec Jorge Sanz précédée d’une balade sur la Via-Arverna à partir de Saint Saturnin
.
-17 Décembre : en souvenir de Claude Desparnat, à pied des Ancizes jusqu’à
Landogne et ses crêches
-18 décembre : concert de l'avent : chant et musique trad à l'église de Romagnat
(18 h)

24 octobre 2011

Bientôt un nouvel Archevêque ?

Ainsi si le Moine de la Rand'Aubade 87 devenait ministre peut-être ne devrais-je pas
désespérer d'être nommé Archevêque ?




Hip, Hip , Hip Pourrat !





















Photo : Jean-Yves Arnaud-La Montagne

à Saint Amant Roche Savine
Dimanche 11 Octobre1987

Fille du vent et du soleil …

Hier en fin de journée à Gergovie une apparition s'est avancée dans ma direction, le soleil en personne ? Très vite j'ai compris qu'il n'était là que pour lui faire escorte et que j'étais en présence d'un fantôme du genre que j'préfére, un fantôme du beau sexe …et il sinventait soudain ici à ce moment là précis " Impression solei couchant " …plusieurs heures aprés je n'en suis pas encore remis !
Où sont-ils les instrusous qui disent qu'à Gergovie il n'y a rien à voir, qu'il ne se passe jamais rien ?

18 octobre 2011

La Victoire-Hollande !

Je confesse un fort penchant pour la Démocratie.
On le sait, pas la forme homéopathique, fortement diluée de la Démo participative ou se diluent les enjeux et les responsabilités, où s'endort dans les habitudes la vigilance indispensable, où s'élargit l'oligarchie, où sur le mode religieux de l'assiduité et de la vérité se cultive la servitude volontaire . Non pour moi la Démocratie c'est la culture des rendez-vous distants pour permettre l'action et sa visibilité et obligés pour en rendre compte et être validé ou sanctionné et pour que le rapport au quant à soi comme au vivre ensemble et on peut le dire la politique comme une de ses modalités - pas la seule- demeure un rapport amoureux .

Pour que j'écrive ceci aujourd'hui alors que c'est le fond de ma pensée depuis longtemps - passé l'âge du lyrisme et de la pensée magique - et que mon billet s'intitule la Victoire-Hollande porte à penser que que tout ceci est en rapport …

Rom@ANTIC'S Steve JOBS ?

On ne saura jamais ce que Steve Jobs aurait pensé du projet Rom@ntic's le nouveau Totem romagnatois œuvre du grand sorcier Suteau-assis dont on ignore encore également ce que l'histoire - locale - retiendra de lui…mais on croit entendre venant d'outre-tombe une franche rigolade suivi d'un effrayant crissement de dents … " faire rentrer partout ou cela est possible le numérique …" ça glace le dos ces croyances, bientôt le retour des dragonnades ? C'est vrai ça, ne serait-il pas formidable un monde totalement interconnecté - allez disons une commune ! - le dimanche matin à l'heure dite, tous en même temps on se connecte - ceux qui ne le feront pas devront se confesser et seront punis - le révérend Taureau-Assis fera l'office et François-Ailé le prêche …et à la sortie de l'office on entonnera : " si tous les gars du monde …" Pourvu que le riz ne soit pas trop cuit !
Confronté à ce rêve de "totalité " avouée - mode totalitaire et bureaucratique- on est bien loin de l'idéal de liberté et d'émancipation qui président à l'élan numérique, mais c'est vrai qu'on a posé le postulat de " la fracture numérique " alors rien à rajouter ! … Pour la réduire, je propose quand même que ce soit d'abord la bande à Paulo qu'on achemine dare-dare aux urgences !
Cette utopie là, le grand village mondial nous l'avons tous cotoyée à notre échelle dans les années 70, mais depuis on s'est soigné, à chacun son tour …à moins que ( 2 quarts de page en une semaine- tout ça ne soit que com !
Et par exemple ,pour ceux qui n'auraient pas compris il est martelé : " un espace public … pour tous ! "

C'est y pas beau ça ? On croyait que c'était la définition même de l'espace public . C'est un peu comme si l'on prenait les gens pour des cons : trop de com tue la com ?
… ça fait quoi d'être l'inventeur de rien cher Démago ?

13 octobre 2011

Le Chemln rend heureux !

C'est pourquoi on se prépare à partir à pied …Découvrez le sur notre blog : voyagea pied 2 !











http://voyageapied2.blogspot.com/2011/09/d-alpha-omega-depart-le-24-octobre-2011.html

12 octobre 2011

François Farret le notre Cavaliéri !

François Farret sans nul doute, s'apprête à nouveau à changer de monture !
Gageons que par opportunisme et avec cynisme notre François local afin de poursuivre son illusoire chevauchée fantastique enfourchera au lendemain de sa victoire à la primaire l'autre François comme en d'autres temps il avait enfourché Ségo son Ex
…qui pourra alors encore dire que ce garçon n'est pas pour la paix des ménages ?

11 octobre 2011

Mieux connaître Roland Cognet et Yves Guérin.










Roland Cognet et Yves Guérin s'exposent " en grand " à nouveau .
Le premier au centre d'art du creux de l'enfer à Thiers et le second à travers le parc d'activité de la Pardieu à Clermont, vers lequel, à partir des Fours à Chaux il a organisé une grande migration de ses œuvres afin de mettre en place dans un contexte différent mais avec toujours à l'idée un " cheminement " , " une progression " une via ferrata comme il y a quelques années sur le plateau de Gergovie dont se souviennent des milliers de personnes, comme si c'était hier …
Cognet, Guérin faut " le voir pour le croire " alors il ne peut être conseillé que de s'y rendre et y retourner avec des complices qui feront de même à leur tour …
Pour notre part nous ne pouvons que nous louer que l'un et l'autre aient des attaches fortes aux Fours à Chaux, centre d'art spontané du fait de leur présence sur le site…Doit-on se désoler que le lieu puisse leur inspirer des idées subversives d' initiative et de liberté comme celles qui ont poussé par exemple Yves à se lancer dans une expo monumentale sans le moindre soutien institutionnel ? … J'avais parlé à une époque à propos de nous de " fréres de la côte de Gergovie " …il semble qu'ils ne soient pas prêt d'être araisonnés !

Les remercier aussi mille fois de nous confier certaines fois, certaines de leurs œuvres afin de les installer sur les parcours si singuliers de nos " Arts du chemin " .
Certaines photos et vidéo - pas très bonnes : vous avez dit " nature " ! - présentées dans ce billet montre l'installation d'un " œuf " en cédre de Roland qui a pris place dans un pin à l'occasion de de l' Escap'arbres de dimanche dernier à Boisset ( 43 ) . L' œuvre participait totalement à notre errance et se trouvait dans un environnement qui je crois participait complétement de la démarche de Roland …la performance pour l'installation n'y étant pas étrangère non plus … D'aucuns, les plus attentifs ou les plus sensibles finirent même par se demander qui de " l' œuf "ou de l'arbre s'était retrouvé là en premier ?…une vieille histoire , manquait que la poule !

…d'autres images viendront …


video



























La lettre hebdomadaire de Jean-Luc Chalumeau




Des ensembles faits des fragments d’un même monde,
par Jean-Luc Chalumeau
De la nature morte et de ses avatars,
par Gérard-Georges Lemaire
Nathalie Du Pasquier,
par Simon Lane

Dossier Biennale de Venise

Une Biennale à la dérive,
par Gérard-Georges Lemaire
Déceptions et découvertes sur la lagune,
par Jean-Luc Chalumeau
Les coulisses de l’Italie d’Orlando Mostyn-Owen,
par Amélie Adamo

Lectures
Bibliothèque de l’amateur d’art,
par Gérard-Georges Lemaire
Retour sur Véronique Bigo
Vieillir, peint-elle
par Belinda Cannone
La chronique de Thierry Laurent
L'art contemporain ou l'esthétique du chaos,
par Thierry Laurent
Le théâtre
Dansons sous la crise !
par Pierre Corcos

visuelimage.com c'est aussi
l'actualité des expositions
des liens
une galerie virtuelle
des archives
(avec le soutien de la société Action d'Éclat,
agence conseil en communication
www.actiondeclat.com)
Yves Guérin, ou la sculpture métaphysique
D'octobre 2011 à octobre 2012, une très importante exposition de 32 sculptures monumentales d'Yves Guérin est présentée dans le parc d'activités de La Pardieu, à Clermont-Ferrand (via Ferrata). Les mécènes sont la société Aubert & Duval et le Réseau Ferré de France, qui a fourni à l'artiste son matériau exclusif : des tonnes de rails qu'il forge en plein air sur les flancs du plateau de Gergovie pour en faire d'impressionnantes pièces sur des thèmes variés, mais principalement inspirées par des œuvres d'art sacré. C'est ainsi que les visiteurs peuvent voir une Descente de Croix de 4 mètres de hauteur, une Fuite en Egypte de 3 m, un Arbre de Jessé de 5, 50 m ou encore une Extase de Sainte-Thérèse de 2, 50 m. Ces œuvres sont puissamment allusives, non représentatives, et, pour reprendre un mot de William Burroughs, « on y entend le métal penser ».

Arrêtons-nous sur l'une des persistances thématiques d'Yves Guérin : la Descente de Croix (deux en 2007, plus une Déposition en 2002). La motivation du sculpteur serait-elle comparable à celle d'Anthony Caro qui, en 1989-1990, réalisa une Descente de Croix en cuivre et bronze, fondus et soudés, en s'inspirant directement de la terrible Déposition de Rembrandt de la Pinacothèque de Munich ? L'artiste s'était servi d'une plaque de bronze pour reproduire l'effet du long suaire immaculé, élément plastique majeur du maître hollandais. Rien de tel chez Yves Guérin qui ne fait pas référence à une œuvre particulière, mais à toutes celles qui ont abordé le même thème, si nombreuses dans les musées du monde qu'il ne saurait bien sûr les connaître toutes. Il n'empêche : l'antique enluminure (850) conservée à la bibliothèque d'Angers comme le relief en marbre de Benedetto Antelami à la cathédrale de Parme (1178), mais aussi les Dépositions de Duccio et Pietro Lorenzetti autant que celles de Rogier van der Weyden ou Rubens... toutes ces images et sculptures évoquant le Supplicié divin descendu de sa croix forment un monde particulier.

C'est ce monde qui constitue le « réel » d'Yves Guérin, qui lui inspire de nouveaux modes de représentation. C'est ainsi qu'il invente littéralement le réel : son art ne répète en rien ce qui aurait déjà été vu, même si nous pouvons éventuellement identifier de quoi il est question. Il nous invite à revoir, comme nous ne les avons jamais vues, toutes les Descentes de Croix du monde, qui forment le réel de Guérin éclairé par son art. Nous comprenons ainsi que la Descente de Croix d'Antelami, mélange d'influences romanes et gothiques inventant un espace en trois dimensions avec un siècle d'avance, est la sœur de celle de Guérin dont la force expressive et la nouveauté esthétique apparaissent tout aussi radicalement nouvelles au XXIe siècle : il faut la voir pour l'éprouver comme telle. La « Via Ferrata » est l'occasion de prendre maintenant la mesure de l'importance de la démarche d'Yves Guérin, une des plus puissantes et originales de notre temps.
J.-L. C.
13-10-2011

de Jean-Luc Chalumeau



Des ensembles faits des fragments d’un même monde,
par Jean-Luc Chalumeau
De la nature morte et de ses avatars,
par Gérard-Georges Lemaire
Nathalie Du Pasquier,
par Simon Lane

Dossier Biennale de Venise

Une Biennale à la dérive,
par Gérard-Georges Lemaire
Déceptions et découvertes sur la lagune,
par Jean-Luc Chalumeau
Les coulisses de l’Italie d’Orlando Mostyn-Owen,
par Amélie Adamo

Lectures
Bibliothèque de l’amateur d’art,
par Gérard-Georges Lemaire
Retour sur Véronique Bigo
Vieillir, peint-elle
par Belinda Cannone
La chronique de Thierry Laurent
L'art contemporain ou l'esthétique du chaos,
par Thierry Laurent
Le théâtre
Dansons sous la crise !
par Pierre Corcos

visuelimage.com c'est aussi
l'actualité des expositions
des liens
une galerie virtuelle
des archives
(avec le soutien de la société Action d'Éclat,
agence conseil en communication
www.actiondeclat.com)
Yves Guérin, ou la sculpture métaphysique
D'octobre 2011 à octobre 2012, une très importante exposition de 32 sculptures monumentales d'Yves Guérin est présentée dans le parc d'activités de La Pardieu, à Clermont-Ferrand (via Ferrata). Les mécènes sont la société Aubert & Duval et le Réseau Ferré de France, qui a fourni à l'artiste son matériau exclusif : des tonnes de rails qu'il forge en plein air sur les flancs du plateau de Gergovie pour en faire d'impressionnantes pièces sur des thèmes variés, mais principalement inspirées par des œuvres d'art sacré. C'est ainsi que les visiteurs peuvent voir une Descente de Croix de 4 mètres de hauteur, une Fuite en Egypte de 3 m, un Arbre de Jessé de 5, 50 m ou encore une Extase de Sainte-Thérèse de 2, 50 m. Ces œuvres sont puissamment allusives, non représentatives, et, pour reprendre un mot de William Burroughs, « on y entend le métal penser ».

Arrêtons-nous sur l'une des persistances thématiques d'Yves Guérin : la Descente de Croix (deux en 2007, plus une Déposition en 2002). La motivation du sculpteur serait-elle comparable à celle d'Anthony Caro qui, en 1989-1990, réalisa une Descente de Croix en cuivre et bronze, fondus et soudés, en s'inspirant directement de la terrible Déposition de Rembrandt de la Pinacothèque de Munich ? L'artiste s'était servi d'une plaque de bronze pour reproduire l'effet du long suaire immaculé, élément plastique majeur du maître hollandais. Rien de tel chez Yves Guérin qui ne fait pas référence à une œuvre particulière, mais à toutes celles qui ont abordé le même thème, si nombreuses dans les musées du monde qu'il ne saurait bien sûr les connaître toutes. Il n'empêche : l'antique enluminure (850) conservée à la bibliothèque d'Angers comme le relief en marbre de Benedetto Antelami à la cathédrale de Parme (1178), mais aussi les Dépositions de Duccio et Pietro Lorenzetti autant que celles de Rogier van der Weyden ou Rubens... toutes ces images et sculptures évoquant le Supplicié divin descendu de sa croix forment un monde particulier.

C'est ce monde qui constitue le « réel » d'Yves Guérin, qui lui inspire de nouveaux modes de représentation. C'est ainsi qu'il invente littéralement le réel : son art ne répète en rien ce qui aurait déjà été vu, même si nous pouvons éventuellement identifier de quoi il est question. Il nous invite à revoir, comme nous ne les avons jamais vues, toutes les Descentes de Croix du monde, qui forment le réel de Guérin éclairé par son art. Nous comprenons ainsi que la Descente de Croix d'Antelami, mélange d'influences romanes et gothiques inventant un espace en trois dimensions avec un siècle d'avance, est la sœur de celle de Guérin dont la force expressive et la nouveauté esthétique apparaissent tout aussi radicalement nouvelles au XXIe siècle : il faut la voir pour l'éprouver comme telle. La « Via Ferrata » est l'occasion de prendre maintenant la mesure de l'importance de la démarche d'Yves Guérin, une des plus puissantes et originales de notre temps.
J.-L. C.
13-10-2011


10 octobre 2011

Escap'arbres 2011 : les absents ont eu sacrément tort !

J'y reviendrai plus longuement sur le blog voyage à pied 2 . En attendant pour vous mettre en bouche, ce beau montage de Jacques Grimaud que je remercie vivement !
Commencer à en prendre plein les mirettes… mais soyez sûr
qu'
il y aura d'autres arrivages !

Secondairement à Romagnat …

On dit secondaire de ce qui découle de la cause première, primaire en quelque sorte ! Alors ?

Alors, après la royale déculottée que " la participateuse " a prise à Romagnat - pire que partout ailleurs - François Farret se trouve encore un peu plus à poil !

Mais quand est-ce que les socialistes majoritaires de Romagnat ( Hollande 49,1% + Vals : 3,8 % = 52, 9 % ) vont se décider à faire le ménage dans la section ?
Allez Hamid, Allez Hamid, Allez …

Les résultats de la " primaire citoyenne * " à Romagnat 1er tour :

Votants : 586 dont 582 exprimés ( 4 pêcheurs à la ligne ont votés nuls on blanc ? )

Hollande : 286 voix…49,1 % / Aubry : 137 voix… 23,5 % / Montebourg: 110 voix…18,9 %/ Royal : 24 voix … 4,10% / Vals: 22 voix…3,8 % / Baylet: 3 voix…0,52 %

Ségoléne que n'as-tu pleurée plus tôt ? En direct à la télé les cinq autres se seraient penchés sur toi …et paf ! tu raflais la mise ?

_________________________________________

* Il semblerait qu'à ce jour la France ne compte que 2,3 millions de citoyens ?
…et les autres : des sous-citoyens ?

PERIPATEOLIENNES : filles de putes !


De sacrées rouleuses de pâles !


Suite à mon billet du ………" et si on éteignait les éoliennes ! ", l'ami Bernard Deubelbeiss m'a envoyé une petite aquarelle . Merci Popof !

Je m'en voudrais de ne pas la partager avec vous : la voici ! … La prochaine fois c'est promis, même si je ne peux pas les voir en peinture, on vous fera un dessin des souteneurs !

3 octobre 2011

Réunion de Quartier décentralisée !

Les habitants du quartier des Fours à Chaux ( La Montagne du 3/10 ) sont invités à se réunir pour rencontrer " leur" révérend le très intégriste Remy Serpolay à la salle Jacques Prévert ? ! C'est amusant alors que ce quartier est un des rares à avoir une salle en " son sein " , le Centre social on décentralise ! Peut-être qu'au Centre on est trop exposé, trop prés du chantier du calvaire-ossuaire dont le résultat s'annonce pire que prévu ( hauteur, emprise, vis à vis…bétonnage-goudronnage ! ) et que le révérend veut s'éloigner un peu d'un sujet qui fache et dont l'histoire a profondément meurtri et divisé les romagnatois .
Remy viendra en bande , le noyau dur du conseil - il se peut que Madame ex-Berkani fatiguée soit excusée - on parlera un peu des problèmes des riverains pour constater que rien a été fait depuis la dernière fois …on se rappellra qu'il n'y avait pas grand monde …

2 octobre 2011

Et si ça se passait près de chez vous ?

Imaginez que dans quelques temps, vous appreniez que prés de chez vous, à Romagnat même de " hauts responsables " ayant pignon sur rue, exposés de par leur propre volonté se soient mis ensemble dans là situation décrite dans cet article qu'en penseriez-vous ? Si vous aviez à faire à eux leur conserveriez-vous votre confiance ?
Si oui,notez que vous aussi pourriez avoir envie d'être maternés …pas moi à vrai dire .

Il semble que je sois sorti de ces tourments : materner comme être materné : j'ai l'âge que j'ai et j'espére être libre et le souhaiter pour quiconque !
Vous en dites quoi? Vous souhaitez attendre un peu pour vous faire une idée plus en situation …si l'occasion se présente !

( article dans l'Express n°3143 du 28 Septembre 2011 )





FESTIV'ARBRES 2011, 8 ET 9 Octobre : NOUS y SERONS ! !


fghjklù